Mixité des métiers : succès des électriciennes industrielles

22 novembre 2017
Mixité des métiers - CP
PDF - 121.04 Ko
 

Relever les défis de la mixité des métiers techniques

En décembre 2016, après une année de formation chez Interface3, Bruxelles Formation et Veolia, six stagiaires ont été engagées par Veolia en tant qu’électricienne industrielle. Cette formation a été reconduite en 2017. Actuellement, six femmes effectuent leur stage en entreprise. Une nouvelle formation va débuter en janvier 2018. Bruxelles Formation le constate au quotidien : les femmes ne sont pas légion dans certaines formations et les hommes dans d’autres.


Et le secteur de l’électricité n’échappe pas aux stéréotypes de genres. Chez Veolia, les femmes représentent 7% des métiers techniques, l’entreprise met un point d’honneur à faire augmenter ce chiffre considérant que ces métiers ne sont pas uniquement accessibles aux hommes.
 

Veolia, qui assure entre autres la maintenance des installations chez des clients tels que les Institutions Européennes, « intègrera les stagiaires dans ses équipes pour leur montrer le côté pratique de ce qu’elles auront vu en théorie » explique Gérald Roy, CEO de Veolia. « Veolia veut fédérer ses collaborateurs autour de valeurs fortes telles que le respect, la responsabilité et la diversité. Être au coeur de cette formation, c’est démontrer que nos métiers sont accessibles aux femmes et marquer l’importance que nous portons au respect des différences et à l’égalité des chances. Pleinement engagée dans le présent, Veolia veut préparer l’avenir en faisant tomber les barrières qui existent encore dans les filières techniques ».

 

De nombreuses entreprises publiques ou privées mettent en place des plans visant à promouvoir la diversité au sein de leur personnel. Encore faut-il trouver les personnes compétentes. En effet, s’il est déjà difficile de recruter un électricien industriel au vu de la pénurie actuelle dans le secteur, recruter une électricienne industrielle relève de l’impossible. Pour contrer cet état de fait, Bruxelles Formation et Interface3 ont donc décidé de conjuguer leurs domaines d’expertise respectifs afin de proposer une formation qualifiante d’électricienne industrielle. Durant ce parcours de formation, Interface3 se charge de la sélection des candidates, de la préformation et des « soft skills », Bruxelles Formation assure la partie technique de la formation et Veolia propose un stage.

Didier Gosuin, Ministre de l’économie de l’emploi et de la formation professionnelle : « Ce projet le prouve, l’engagement des entreprises est déterminant dans le succès d’une formation professionnelle. Ici, Veolia s’engage non seulement à former mais surtout à engager ces femmes au terme de leur formation d’électricienne. C’est du sur-mesure et c’est une formule à développer ! Afin d’étendre ces initiatives à d’autres entreprises, nous allons conclure d’ici la fin de l’année un accord cadre avec le secteur de l’électrotechnique Volta pour répondre tant au défi sociétal de la Région bruxelloise qu’aux besoins des entreprises. Par ailleurs, l’engagement des femmes dans les métiers techniques répond à une double nécessité : proposer des emploi durables, qualifiés, avec de réelles perspectives de carrière aux Bruxelloises; et soutenir la mixité hommes-femmes dans toutes les professions. »